Zoom sur… Mon avis sur le final de Sense8

Netflix a (enfin) publié le vendredi 8 juin 2018 l’épisode final de Sense8. La série, annulée après deux saisons, a eu le droit à un long épisode final de près de 2h30 grâce aux fans qui se sont battus pour donner à la série la fin qu’elle méritait. L’épisode se termine d’ailleurs sur les mots « pour nos fans », une belle manière de les saluer et de reconnaitre leur rôle déterminent dans ce final. Sense8 était une série avec beaucoup potentiel et je regrette qu’elle se termine si rapidement. Je vous laisse comme d’habitude avec mon avis détaillé sur cet ultime épisode.

Mon rapport à la série

Sense8 est une série que j’ai beaucoup appréciée et qui ne méritait pas de se terminer après seulement deux saisons ! La série est vraiment très bien réalisée, d’une qualité incroyable et elle avait encore beaucoup de potentiel. Malgré quelques problèmes de compréhension, la série étant quand même assez complexe, j’ai accroché à l’univers et aux personnages. Qualitativement, c’est l’une des meilleures séries que j’ai vu et elle me manquera parce qu’elle ne ressemblait à aucune autre. Elle aura au moins eu le droit à une vraie fin ce qui permet de vraiment dire au revoir aux personnages et à cet univers si particulier.

Les talents de réalisation de Lana Wachowski

L’épisode final, à l’image de l’ensemble de la série, est très bien réalisé. On sent que ce sont des professionnels reconnus qui sont aux commandes. Dans ce final, certaines scènes sont remarquables à l’image de la scène dans la boite de nuit avec un jeu de lumières exceptionnel, de la scène où ils écoutent tous de la musique I feeling good, de la scène dans laquelle Kala est touchée par une balle ou bien encore de la scène de l’orgie finale. Bien que je ne sois pas super fan de ce type de scènes, je dois avouer que les scènes d’action sont également toutes bien réalisées. Du budget a été investi dans ce final ! Je voulais souligner ce point sur la réalisation qui montre vraiment la qualité extraordinaire de la série et de ses réalisatrices.

Quelques longueurs et incompréhensions

Si j’avais un vrai reproche à faire à ce final c’est que 2h30 c’est à la fois court et long en fonction des scènes et des intrigues. 2h30 c’est court pour conclure une série qui aurait au moins dû avoir une saison supplémentaire qui était déjà écrite par Lana Wachowski. Il y avait donc quelques raccourcis et je dois avouer que j’étais complétement perdue à de nombreuses reprises, en particulier autour de l’intrigue du BPO. Un résumé au départ m’aurait été très utile ! 2h30 en revanche c’est long pour les scènes d’action qui selon moi étaient inutilement longues et redondantes. Il y en avait plusieurs, très bien réalisés, mais elles se ressemblaient toutes avec un capital armes, tirs et coups élevé !  De plus, je trouve la mort du grand méchant Whispers un peu trop facile et rapide. Je suis curieuse de savoir si vous aussi vous avez eu du mal à comprendre ou si c’est juste moi qui n’était pas assez attentive.

« Amor vincit omnia »

Traduite par « l’amour triomphe de tout » cette citation de Virgile, choisie comme titre pour cet ultime épisode, résume bien à elle seule tout le message de ce final et plus largement de la série. Le cercle, les liens et l’amour sont au cœur de la série et sont célébrés dans ce dernier épisode. J’ai aimé comment ce final met en valeur les relations entre les personnages. La série montre qu’ensemble on est plus fort à l’image des personnages qui grâce à leurs différences, à leurs personnalités et à leurs compétences travaillent ensemble et arrivent à vaincre l’ennemi. J’ai également aimé voir le cercle s’agrandir et englober les proches des sensei (Daniela, Hernando, Amanita, Bug et Rajan). On voit vraiment que tout tient dans les liens et les connexions physiques, mentales et/ou émotionnelles entre les personnages. Grâce à l’amour, au sens large, qui les unit, les personnages accomplissent des miracles et arrivent à triompher, à vaincre l’ennemi et sa noirceur, celui qui n’était pas du côté de l’amour symbolisé par son divorce. Cet épisode final se termine sur le mariage de Nomi et Amanita, à Paris, ville de l’amour, qui partage leur nuit de noce avec tous les personnages dans une orgie finale, comme sait en faire la série, au paroxysme du plaisir et de l’amour partagés. Le message de la série est clair aimez qui vous voulez, comme vous le voulez mais aimez parce que l’amour est une force.

Un happy end pour tous les personnages

J’ai eu peur, notamment lorsque Kala est touchée par une balle, que la série connaisse une fin tragique mais heureusement ce n’est pas le cas. La série connait son « happy end » et tous les personnages finissent heureux. Bien qu’on ne connaisse pas leur futur exact, j’aurais aimé quelques flash fowards, on sait qu’ils ont tous trouvé leur bonheur. Nomi et Amanita se sont mariées ; Lito va tourner le rôle de sa vie toujours entouré d’Hernando et Daniela ; Will et Riley vont enfin pouvoir être ensemble sereinement ; Sun a enfin trouvé l’amour, une famille et semble apaisée ; Capheus est entouré et s’engage dans un bel avenir politique au service de son pays quant à Kala et Wolfgang leur histoire ne prend pas la tournure attendue. En effet, je dois avouer que je suis très perplexe sur le trio Kala/Wolfgang/Rajan. Depuis le début, Kala semble être plus amoureuse de Wolfgang que de Rajan et je dois avouer que je n’aurais jamais imaginé qu’ils finissent tous les trois ensemble et encore moins que Wolfgang et Rajan partagent leur lit ! Je suis un peu déçue mais cette situation amoureuse est à l’image de la série : belle, remplie d’amour et de tolérance et complexe ! La série se termine sur une fête où tous les personnages, même les rôles secondaires, sont réunis autour de l’amour.

Paris, ville symbolique

Pendant tout l’épisode je me suis demandé : Pourquoi avoir choisi Paris ? Alors certes c’est la capitale de l’amour et dans l’esprit des étrangers, surtout des américains, cette idée est très présente. Les clichés sont d’ailleurs nombreux dans cet épisode mais peut-on leur en vouloir ? C’est également la ville de rêve de Wolfgang et Kala mais encore une fois c’est l’aspect romantique qui est mis en avant. Mais, Paris, et c’est ce que suggère certaines répliques du final, est synonyme de résistance face à l’ennemi dans le contexte qui est malheureusement le notre des attentats. Paris résume à elle seule la série : amour et résistance.

Pour conclure, j’ai bien aimé ce final qui permet de clôturer les intrigues qui méritaient de l’être et qui permet de dire au revoir aux personnages. La longueur de ce final, digne d’un film, était idéale, malgré quelques longueurs, pour bien terminer la série. J’ai du mal à me dire que c’est fini, la série méritait tellement plus ! Les personnages vont me manquer et je pense que dans le futur je la regarderai de nouveau pour essayer de mieux la comprendre.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce final ? Quels sont les points négatifs selon vous ? Et les points positifs ? J’attends vos impressions dans les commentaires.

8 commentaires sur “Zoom sur… Mon avis sur le final de Sense8

  1. Bonsoir !

    J’ai décroché au cours de la deuxième saison mais je suis tout de même ravie de savoir comment ça se termine grâce à ton article !
    Merci pour le partage !

    Belle soirée !

  2. Coucou,
    Comment vas tu?
    As tu vu les trois derniers épisodes des fosters? Juste wahou pour moi, le dernier a fait pleurer toutes les larmes de mon corps du début à la à fin! J’etais Triste de dire au revoir à cette merveilleuse famille. Je me demande comment ça sera dans good trouble parce que pleins de personnages partent pour LA. Donc peut être qu’il y aura des guests !
    À bientôt! Rose.

    1. Salut !
      J’ai vu les trois épisodes hier et mon avis est plutôt mitigé. L’article arrivera mardi normalement mais je peux te donner mes premières impressions à chaud (qui seront ensuite plus développées). Je suis déçue pour Brallie même si je comprends pourquoi ils ont fait ça, pour faire passer leur message que la famille est plus importante. J’ai trouvé qu’on a passé trop de temps sur cette histoire de mariage et je n’ai pas accroché avec Eliza (rien à voir avec le fait que j’aime Brallie, j’aimais beaucoup Grace et je trouve Eliza fade à côté des autres amoureuses de Brandon). Par contre j’ai aimé le fait que toutes les relations soient mises à l’honneur et qu’on voit une grande partie des personnages. La fin quand la maison est vide m’a fait un pincement au coeur. Je me demande bien aussi ce qu’ils feront dans le spin-off, je pense qu’on verra un peu les autres personnages autour de Callie et Mariana (notamment Jude et Brandon qui sont à LA). J’ai envie de voir ce que ça va donner.

      1. Coucou,
        J’ai trouvé que Brandon et callie ne devaient pas finir ensemble car comme ils disent s’ils avaient été en couple ils n’auraient peut être pas été ensemble toute leur vie alors que là ils sont frères et sœurs pour toujours.
        Pour moi Elisa ressemblait à la première de brandon, je ne me souviens pas de son nom. Grace était juste la meilleure, celle qui l’a fait changé et la rendu plus mature.
        J’étais heureuse que tous aient eu une histoire, Brandon, callie, mariana, jesus et Jude. Mais aussi les mamas!
        Nous avons pu leur dire au revoir. J’ai beaucoup aimé tous les flashbacks ça a fait remonter tellement de souvenirs. Car the fosters a été une merveilleuse série en cinq ans, elle a apporté tellement de choses, de la tolérance, de la joie, de l’empathie…
        je suis triste de devoir lui dire adieu. En espérant qu’on revoit des personnages dans le spin-off. Dommage qu’on n’ait pas vu gabe, ana, aj. Ils manquaient pour le final.
        À mardi pour ton article.

        1. En tant que couple ils auraient pu être ensemble toute leur vie, ils étaient quand même très amoureux. Par contre effectivement je pense que s’ils s’étaient séparés Callie aurait sûrement eu des regrets (bien que je pense qu’elle aurait quand même toujours fait partie de la famille, juste pas officiellement). J’ai préféré le moment où ils disent qu’ils sont meilleurs amis, j’ai toujours eu du mal à voir une relation fraternelle entre eux.
          Oui Eliza ressemblait effectivement à la première copine de Brandon. Pour moi c’était Grace ou Callie pour Brandon, c’étaient elles les grands amours de sa vie.
          Oui je me suis demandé aussi où étaient Anna, Gabe et surtout AJ.
          Il faut que j’écrive l’article maintenant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.