Zoom sur… La famille dans Shameless (US)

Shameless a le mérite d’aborder pleins de thèmes dont la famille qui est sans doute l’un des sujets les plus abordés dans la série. Tout finalement tourne autour de la famille. La série présente un nombre important de famille mais je ne vais me consacrer qu’aux deux familles les plus intéressantes pour vraiment analyser la conception de la famille dans la série c’est à dire les Gallagher et les Milkovich. La série repose sur les Gallagher qui sont les éléments centraux de la série. Les Milkovich quand à eux viennent apporter le contre exemple des Gallagher. Cet article a donc pour objectif d’analyser la conception de la famille dans Shameless et de voir le message que cherche à apporter la série. Je tiens à préciser que cet article peut être lu si vous ne regardez pas la série (pour ceux qui veulent la commencer, attendez un peu avant de lire cet article pour éviter tout risque de spoilers même s’il est minime).

Présentation de la famille Gallagher

Pour tous ceux qui ne regardent pas la série mais qui veulent quand même lire cet article je pense que la présentation de la famille Gallagher, autrement la famille principale de la série, est essentielle pour comprendre le reste de l’article. Il s’agit d’une présentation globale qui n’entre pour l’instant pas dans les détails. Pour présenter la famille partons tout d’abord des parents, Frank et Monica. Ce sont tous les deux des personnes paumées, droguées, qui se soucient plus de leur bonheur personnel que de celui des autres. Frank est un fainéant qui est près à tout pour ne pas travailler et pour continuer à aller boire à l’Alibi, le bar du quartier. Il habite par intermittence avec ses enfants, quand ces derniers l’acceptent. Monica est bipolaire et donc très instable. Elle n’a jamais vraiment été une mère pour ses enfants et disparait à de nombreuses reprises de la vie de ses enfants. Frank et Monica ont ensemble six enfants : Fiona, Lip, Ian, Debbie, Carl et Liam. Fiona, l’ainée, est en réalité celle qui représente une figure de mère pour ses frères et sa sœur. Dès son plus son âge elle s’est occupé d’eux et a ensuite abandonné ses études pour les élever. Lip et Ian soutiennent Fiona et l’aident à la fois financièrement et dans la gestion du quotidien. Les trois ainés n’attendent plus rien de leurs parents, ils ont été trop déçus. Debbie et Carl testent parfois Fiona, se rebellent mais finissent toujours par revenir vers elle. Ce sont ceux qui ont encore de l’espoir concernant leurs parents et qui à de multiples reprises vont leur faire confiance. Liam, le petit dernier, considère très clairement Fiona comme sa mère puisqu’il n’a presque pas connu Monica. Frank s’occupe parfois de lui, souvent par intérêt, mais en gardant à l’esprit que c’est le seul de ses enfants qu’il n’a pas encore déçu. S’ajoute à tout ce petit monde la mère de Frank, Peg, qu’on ne voit pas très longtemps dans la série mais qui à son importance dans cet article. Maintenant que les présentations rapides sont faites passons aux enseignements de la série sur la famille.

Monica et Frank : des figures parentales absentes

Aborder la famille dans Shameless c’est d’abord évoquer l’absence des parents, Frank et Monica. Ils ne sont pas tous les deux absents de la même manière. Monica, quand la série commence, est absente physiquement de la maison. Elle a laissé ses enfants avec Frank. Les ainés ont cependant vécus avec leur mère plus jeunes et ils se souviennent en général plus des crises de Monica à cause de la bipolarité ou de ses frasques en tout genre que de bons moments ou d’attentions de la part de leur mère. Monica refait ensuite surface dans leur vie mais finit toujours par partir. Je pense en fait que Monica aime ses enfants mais qu’elle est incapable d’assumer son rôle de mère. On le voit à de nombreuses reprises qu’elle est elle même une enfant qui n’a jamais grandit et qui ne peut du coup pas gérer sa famille. Elle couvre par exemple ses enfants de cadeaux et les laisse faire ce qu’ils veulent. De même, Ian se rapproche d’elle lorsqu’il découvre sa bipolarité, il est le seul à vraiment la comprendre mais Monica exerce une mauvaise influence sur lui au lieu de réellement l’aider.  La famille dans Shameless (US)Concernant Frank, sa place auprès de ses enfants est plus complexe. Il ne les a pas abandonné comme son ex-femme mais on ne peut pas dire non plus qu’il peut être élu « père de l’année ». Frank est un personnage très ambivalent qui mériterait un article pour lui tout seul et expliquer sa place au sein de la famille est très compliqué mais je vais essayer de faire simple. Frank est avant tout quelqu’un d’égoïste qui ne pense qu’à son bonheur personnel ce qui laisse peu de place à ses enfants. Ses magouilles pour obtenir de l’argent ainsi que ses addictions en tout genre lui laissent peu de temps pour s’occuper de sa famille. Frank est souvent saoul, paumé, criblé de dettes et j’en passe. Il ne peut donc pas être un père de famille responsable. Il déçoit très souvent ses enfants, surtout ses ainés qui n’ont plus aucune confiance en lui. Il se sert également parfois d’eux. Il utilise par exemple Liam pour aller mendier dans la rue ou il fait croire à Carl que ce dernier a le cancer pour obtenir de l’argent. Il n’est pas non plus un exemple à suivre, bien au contraire. Pourtant, je pense qu’il aime sincèrement ses enfants. Il sait être là à sa manière pour eux même si ses enfants ne veulent pas de lui. Il est par exemple présent pendant la grossesse de Debbie, il a su rassurer Ian sur son homosexualité et il sauve en quelque sorte Fiona d’un mariage désastreux dans l’épisode 12 de la saison 6 (je vais revenir sur son discours plus loin dans l’article). Frank n’est pas « le père de l’année » mais il reste quand même le père de sa famille. Seulement, il n’incarne pas de figure parentale dans le sens où il n’a jamais élevé ses enfants et qu’il leur cause quand même plus d’ennuis que de choses bénéfiques.

Fiona : la réelle figure parentale

En l’absence de vrais parents, Fiona, l’ainée de la famille a alors progressivement pris le rôle de la figure parentale. On ne peut pas vraiment dire qu’elle est la mère de ses frères et de sa sœur mais elle est celle qui les a élevé. Pour tous, il est clair que Fiona est leur sœur sauf pour Liam qui n’a été élevé que par elle depuis qu’il est bébé. Fiona est celle qui prend soin de tout le monde. Elle gère la maison comme le ferait une mère et/ou un père de famille. Elle  La famille dans Shameless (US)n’est pas parfaite certes mais au moins elle essaye. Certains lui reproche l’incident avec Liam lorsque celui-ci ingère de la cocaïne consommée par Fiona. Alors certes je ne vais pas la féliciter pour ça mais le fait qu’elle s’en veuille réellement par la suite et qu’elle ait du mal à se pardonner montre qu’elle tient vraiment à Liam comme à son fils. Fiona fait des erreurs mais en même temps elle n’a pas choisi cette situation. Elle a dû prendre en charge ses frères et sa sœur pour qu’ils continuent de tous vivre ensemble et le mieux possible. Fiona se charge à elle seule un rôle extrêmement difficile, qu’elle aime et assume mais qui la fait également souffrir. En s’occupant de sa famille, Fiona a arrêté d’être une adolescente puis une jeune adulte comme les autres. Je vous laisse les liens de trois scènes très marquantes à ce sujet : celle où Monica revient et veut s’occuper de ses enfants, celle où Fiona se rend compte que sa mère n’a pas changé et celle du tribunal où Fiona fait un discours dans le but de prouver qu’elle mérite d’obtenir la garde de ses frères et de sa sœur. Ces trois scènes montrent réellement le rôle de parent qu’a du jouer Fiona et le fait qu’elle ait finalement plutôt bien réussi. Fiona est également tout le temps en conflit avec ses parents (qu’elle appelle toujours par leur prénom) parce qu’au fond d’elle elle leur en veut de ne pas assumer leur rôle mais surtout de l’avoir abandonné. Fiona aime ses frères et sa sœur plus que tout et serait prête à tout pour eux même si ce n’est pas un rôle qu’elle a choisi. J’ai trouvé aussi une belle vidéo de fan sur Fiona et son rôle de sœur qui montre bien tout ce qu’elle a fait pour ses frères et sa sœur.

Les liens du sang

Bien que ce ne soit pas central dans la thématique de la famille, il y a tout de même une réflexion sur les liens familiaux, biologiques ou non. Le message de Shameless serait de dire « on s’en fout de la génétique ce qui compte c’est l’amour et de se sentir appartenir à une famille ». Il n’est pas question réellement d’adoption dans la série mais il y a quand même cette idée que les liens du sang ne font pas forcément une famille. On découvre que Ian n’est pas le fils de Frank mais il est le fruit d’une liaison entre Monica et l’un des frères de Frank, celui qui a réussi. Ian aurait donc la possibilité de vivre loin de Frank, avec qui il est toujours en conflit, auprès d’un père qui lui ressemble bien plus dans un foyer riche et équilibré. Pourtant, Ian choisit de ne pas dire à son oncle qu’il est son fils et repart avec Lip. Son frère ne le comprend pas. Ian lui explique alors que renoncer à avoir Frank comme père c’est s’exclure de la famille. Ian choisit donc ses frères et sœurs. De la même manière, Liam étant métisse il n’a forcément pas Frank pour père. Pourtant, lors d’un test génétique, à la surprise générale, Liam s’avère être le fils biologique de Frank. Je pense que cette incohérence, de toute évidence le test est un faux, veut avant tout montrer que la génétique ne signifie rien et ne fait pas une famille. En plus de ces histoires de génétique, Shameless introduit également l’idée qu’on peut choisir les membres de sa famille. V et Kev sont, par exemple, bien plus que des amis pour le clan Gallagher. Ce sont en quelque sorte l’oncle et la tante de la tribu, surtout pour les plus jeunes. V et Kev sont toujours là pour soutenir Fiona et représentent les seuls vrais piliers, en dehors de sa fratrie, sur lesquels elle peut toujours compter. De la même manière Sheila fait office pendant un temps de famille pour les enfants Gallagher. A leur manière, Mickey et Mandy font un peu partie de la famille également. A l’inverse, Sammy, la première fille de Frank, partage des liens de sang avec Fiona et le reste de la tribu, et veut être intégrée à la famille mais elle n’y parviendra jamais, elle n’a pas la bonne attitude et ne possède pas les qualités des Gallagher (à savoir le soutien et la tolérance). Bref, « on emmerde la génétique » pourraient dire les Gallagher.

Une famille unie

Les Gallagher, frères et sœurs, représentent le modèle d’une famille unie. Tous sont toujours là les uns pour les autres. Ils se disputent parfois mais globalement ils se soutiennent, se réconfortent et s’encouragent. Ce qui lie Fiona, Lip, Ian, Debbie, Carl et Liam c’est avant tout l’amour.  La famille dans Shameless (US)Ils n’ont pas tous les mêmes liens du sang, ils ont des rapports différents avec Monica et Frank mais ils sont tous unis, surtout dans les moments les plus dramatiques. Pour ne donner qu’un exemple je vais prendre la scène qui suit la tentative de suicide de Monica où les plus jeunes des enfants viennent trouver du réconfort auprès de Fiona sous le regard attentionné de Ian. Un beau moment de complicité familiale. Ce type de scènes se multiplient dans Shameless. Lorsque rien ne va pour l’un d’eux (ou pour l’ensemble de la fratrie) ils peuvent toujours compter sur le soutien des autres. Tous se rassemblent autour de Ian lorsqu’ils apprennent sa bipolarité et veulent l’aider. Si Fiona n’est pas d’accord avec le choix de sa sœur d’avoir un enfant à quinze ans, elle finit tout de même par lui proposer son aide pour s’occuper de son bébé parce qu’elle ne peut pas abandonner sa sœur. Elle a d’ailleurs des larmes de joie lorsque Debbie accouche. Quand Fiona dérape, Lip la remet dans le droit chemin. Lorsque les enfants sont placés en famille d’accueil, le seul souhait de Fiona est alors de les récuppérer pour reformer la famille. Ils détestent tous plus que tout d’être séparé. Bref, ils forment ensemble un bloc indestructible qui est prêt à affronter tous les inconvénients (et ils sont nombreux) de la vie.

Une famille tolérante

Dans un milieu où la tolérance des différences est totalement absente, la famille Gallager fait figure d’exception. Tous les membres de cette famille (même Monica et Frank) sont très tolérants quand il s’agit d’accepter les différences de leur clan. Cette notion est très présente autour de l’homosexualité de Ian. Il l’annonce d’abord à Lip qui passé la surprise accueille plutôt bien la nouvelle (enfin à sa manière). Il fait ensuite logiquement confiance à Fiona qui est sans doute celle qui a la meilleure réaction. Frank lui l’apprend d’une manière bien différente en surprenant Mickey et Ian. Ian craint la réaction de Frank qui pourtant donne une belle leçon de tolérance. Frank est capable de dire pleins de trucs stupides mais de temps en temps il sait aussi ouvrir sa bouche pour faire de bonnes réflexions. Pendant presque 30 secondes Frank dit un truc sensé à Ian et montre ainsi à Ian qu’il ne voit pas en quoi son homosexualité est un problème. Si Ian voulait juste au départ s’assurer que Frank ne dirait rien sur ce qu’il a vu, il a le droit également en prime à un soutien inattendu de la part de son père. La tolérance s’applique à d’autres personnages de la série, l’exemple autour de l’homosexualité de Ian est le plus parlant et va être utile pour la suite. Néanmoins la tolérance a ses limites quand elle concerne Frank, c’est du moins ce qu’il exprime dans le discours qu’il fait lors du mariage de Fiona. Si Frank est tolérant avec ses enfants ce n’est pas toujours le cas de ces derniers. Il semble cependant oublier qu’il fait plus de choses négatives qu’eux. Il les a beaucoup déçu et n’est pas blanc comme neige mais dans un sens il a raison. Peut-être que la tolérance est plus facile quand la personne ne nous a pas déçu des dizaines de fois ? Quant à Frank s’il est tolérant il n’est pas toujours respectueux.

La famille Milkovich, l’opposée des Gallagher

La série présente également une autre famille : les Milkovich. On connait surtout trois des membres de cette famille : Mickey, Mandy et leur père. Néanmoins, Mickey et Mandy ont d’autres frères qu’on aperçoit par moment dans la série. On ne sait pas grand chose de leur mère, il me semble qu’elle est morte laissant ainsi ses enfants avec son mari dévasté par son décès. La famille Milkovich est une famille de voyous, les as des vols et autres règlement de comptes en tout genre. Les hommes de la famille sont tous mêlés à des histoires répréhensibles sur le plan de la justice. Dès que quelqu’un cherche une arme dans la série ils viennent voir les Milkovich. La famille est ainsi plus une entreprise mafieuse qu’on réelle famille. Les Milkovich sont l’exact opposé des Gallagher. Terry, le père, est le chef de famille mais on ne peut pas dire qu’il représente une vraie figure parental pour ses enfants. Frank a des défauts mais il n’est pas méchant avec ses enfants comme l’est Terry. Ils se ressemblent puisque tous les deux se sont retrouvés seuls avec leurs enfants sans être préparé mais là où Frank a laissé Fiona gérer la famille, Terry a lui voulu contrôler ses enfants. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est sans doute l’un des pires pères au monde. Il a notamment forcé Mickey a couché avec une femme devant Ian ou bien encore il viole régulièrement sa fille lorsqu’il boit trop la confondant avec son défunte épouse. S’il regrette ce qu’il fait avec Mandy, il n’a en revanche aucun remord avec Mickey. Terry est donc loin d’être tolérant face à l’homosexualité de son fils (là où Frank ne voit pas le problème). Les Milkovich ne sont pas du tout uni et lié par l’amour. Au contraire, la violence règne au sein de la famille et l’amour semble absent. Terry est craint, il fait peur à ses enfants mais aussi à l’ensemble de la famille. C’est le patriarche, celui qu’il faut respecter même s’il n’est pas respectable. Une seule relation au sein de la famille Milkovich est un peu plus positive : Mickey et Mandy. Cette relation n’est pas assez développée selon moi mais à leur manière je pense que Mickey et Mandy s’aiment et se soutiennent. Dans une scène coupée de la saison 4, alors que Mandy est violentée par son copain, Mickey saisi une bouteille et semble prêt à protéger sa sœur. Mandy est également présente pour son frère lorsqu’ils apprennent la bipolarité de Ian. Je pense qu’ils sont trop pudiques pour se l’avouer mais ils tiennent l’un à l’autre. Leur relation est loin d’être idyllique mais c’est sans doute la plus « normale » de la famille. Mandy change notamment de regard sur son frère lorsqu’elle découvre qu’il aime Ian. Mickey quand à lui fait de plus en plus attention à sa sœur au fur et à mesure qu’il s’ouvre à l’amour avec Ian. Ce sont sans doute les deux membres de la famille qui ont été le plus blessés par leur père. Tous les deux ne connaissent rien de l’amour et vont tomber amoureux d’un Gallagher : Ian pour Mickey et Lip pour Mandy. Mandy trouve même en Ian une oreille attentive, il est son meilleur ami. Grâce à eux ils vont découvrir ce qu’est une vraie famille. Je pense sincèrement que leur relation mériterait d’être mieux développée parce qu’elle a beaucoup de potentiel. Pour résumer, les Milkovich montrent ce qu’auraient pu devenir les Gallagher sans l’amour qui les lie et les unit tous.
 La famille dans Shameless (US)

La famille : aide ou poids ?

Finalement, la vraie question dans Shameless est de savoir si nous sommes déterminés ou non par notre famille. La famille est-elle une aide pour nous construire ou au contraire un poids qui nous empêche d’évoluer ? Je sais qu’on va un peu vers des sujets philosophiques mais il s’agit ici de tout l’enjeu de Shameless. Les personnages se distinguent en deux types : ceux pour qui la famille est bénéfique et ceux pour qui elle est un poids. Pour les Gallagher la famille est très clairement un vrai soutien mais il y a des nuances à apporter, tous les membres de la famille ne sont pas bénéfiques. Frank et Monica représentent plutôt des poids pour leurs enfants. Le réel soutien se trouve à l’intérieur de la fratrie Gallagher. Fiona réussit à faire mieux que ses parents et aide des frères et sa sœur à se construire un avenir. De plus, même si Frank n’est pas forcément une aide pour ses enfants, il est néanmoins meilleur que sa mère. En effet, cette dernière le méprisait, le rabaissait et l’obligeait à faire des choses répréhensibles allant même jusqu’à abuser sexuellement de lui. Si Frank n’est pas le père de l’année pour ses enfants c’est avant tout parce qu’il n’a jamais eu de vrai modèle de parent. Il reproduit certaines erreurs de sa mère mais est incapable en revanche d’abuser de ses filles, preuve qu’il ne veut pas reproduire le traumatisme qu’il a vécu enfant (il n’en parle jamais, on le sait parce qu’il était complétement stone à l’hôpital). Fiona fait également quelques erreurs qui ressemblent à des erreurs qu’auraient pu faire ses parents (comme lorsque Liam prend sa drogue) mais globalement elle réussit à être meilleure qu’eux et à apporter une certaine éducation à sa tribu, chose qu’ils n’auraient jamais pu avoir avec leurs parents. L’espoir est donc encore permis pour les Milkovich pour qui la famille est très clairement un poids lourd à porter. Mickey pendant quelques temps forment une petite famille avec Ian, son fils et Svetlana. Une famille atypique certes mais une famille qui fonctionne mieux que celle dans laquelle il a été élevé. Shameless cherche à montrer que la famille ne détermine pas ce que nous sommes. Il est possible de ne pas reproduire le modèle familial lorsqu’il est mauvais et même de s’épanouir quand la famille, même atypique et peu conventionnelle, fonctionne.
 La famille dans Shameless (US)
Je pense avoir fait le tour de la question de la famille dans Shameless. Je trouve que c’est l’un des sujets les plus passionnants de la série (avec l’homosexualité et le milieu social). J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à réagir dans les commentaires, j’attends vos réflexions avec impatience.

 

2 commentaires sur “Zoom sur… La famille dans Shameless (US)

  1. Salut, tu vas bien? 🙂

    Encore un article très intéressant ! Tu sais que les articles sur des thématiques me plaisent beaucoup, je trouve que tu arrives toujours à trouver le bon ton et à traiter les sujets avec une grande justesse.

    Ne connaissant donc pas Shameless, j’ai beaucoup aimé en apprendre un peu plus via cet article. La petite présentation de la famille est nécessaire pour nous petits ignorants ^^ Je vois que la famille est un des sujets les plus importants de la série et si je comprends bien, il est vraiment bien traité, sous toutes ses formes.
    Encore un point qui me donne vraiment envie de voir la série ! J’espère pouvoir la commencer bientôt 🙂

    Bisous ♥

    1. Salut !
      J’adore faire des articles thématiques mais malheureusement je n’ai plus le temps ! Là c’est un ancien article que j’ai reposté. J’en prévois un sur The Handmaid’s Tale mais je pense que ça va me prendre plusieurs semaines pour l’écrire !
      J’espère pouvoir un jour discuté plus en détails avec toi de cette thématique dans Shameless, j’ai toujours espoir que tu commences la série (mais je sais qu’on a pas toujours le temps qu’on voudrait).

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.